La Poire Prisonnière – l’art de mettre la poire en bouteille

Pour obtenir la Poire Prisonnière, nous n’utilisons ni assèchement de poire ni découpe de bouteille ! Elle est le résultat d’un long processus qui commence au printemps dans les vergers.

Alors que la poire pointe le bout de son nez, généralement au mois de mai, et qu’elle mesure quelques millimètres tout au plus, on l’enferme dans une bouteille. Cette dernière est elle-même savamment accrochée dans l’arbre et protégée.

Elle va alors continuer sa croissance normalement, comme si de rien n’était. En fin d’été nous récoltons la poire, enfermée dans sa bouteille, puis nous l’immergerons dans de l’alcool de poire.

Ensuite, le fruit va macérer dans son écrin pendant trois ans et y prendre une teinte brune marbrée de jaune caractéristique. Parallèlement, nous procédons à la distillation des poires Williams des vergers. L’eau de vie produite viendra, quatre ans plus tard, remplacer l’alcool de poire introduit dans un premier temps dans la bouteille.

La Poire Prisonnière se conserve à vie tant qu’elle baigne dans l’alcool.

Pour conserver la quintessence et l’excellence du fruit, nous vous conseillons de remplir votre bouteille dès que vous en êtes à mi-hauteur. L’impression de croquer la poire ne fera que continuer !

Les actualités Covifruit dans votre boîte mail !

Un nouvel évènement, un bon plan, une nouvelle recette, ou bien tout simplement l’envie de recevoir régulièrement des informations à propos de nous ?

Suivez-nous dès maintenant !